• 1 AROMA-BOUTIC
    Pour votre santé, votre beauté et votre bien-être
  • 2 AROMA-BOUTIC
    Pour votre santé, votre beauté et votre bien-être
  • 3 AROMA-BOUTIC
    Pour votre santé, votre beauté et votre bien-être

Mon compte

mot de passe oublié
créer un compte

Se connecter


Panier


Sans parabène mais avec du méthylisothiazolinone ou du methylchloroisothiazolinone : des noms barbares! Mais c’est quoi au juste ?

Le gel douche a remplacé le savon depuis plus de 30 ans mais avez-vous une idée de ce que l’on peut trouver dedans ? Ils se disent nourrissants, satinants, detoxifiants, aphrodisiaques, revigorants, dermo-protecteur… les gels douche se déclinent sous toutes couleurs et pourtant certains ingrédients peuvent être dangereux pour la santé. Savez-vous qu’il s’en vend 500.000 flacons par jour ? Et pour attirer le client les marques (les principaux groupes : L’Oréal, Colgate, Unilever, Johnson et Johnson représentant 15 marques et plus de 200 gels douche différents) se livrent à une guerre sans merci. Les principales armes utilisées sont l’odeur et le packaging (olfactif et visuel) qui doit éveiller les sens du consommateur, le faire rêver. Mais les marques vont encore plus loin elles communiquent sur un autre point sensoriel et vont jusqu’à stimuler le goût ! On retrouve par exemple des goûts de fruits et même jusqu’à la tartelette au fraises, la madeleine ou encore le caramel qui nous rappelle des bons souvenirs, c’est une façon de nous faire voyager en enfance. Les marques recherchent une addiction en jouant sur ces sens et en s’adressant à votre inconscient. Et comment font-ils ? Grâce à la chimie avec des fragrances « odeurs de synthèse » qui sont des parfums entièrement reconstitués chimiquement. Exemple pour imiter le parfum de l’absolue de rose ils utilisent une cinquantaine de fragrances pour la reconstituer. Les industriels peuvent recréer ainsi des parfums à l’infini et pour pas cher.

Les industriels recherchent avant tout à ce que leur produit mousse. Une qualité essentielle pour le consommateur. Ils utilisent le « Sodium laureth sulfate » (agent moussant bon marché chimique et très irritant pour la peau). Les agents naturels annoncés et mis en avant sur les packagings avec une invocation au naturel sont généralement inférieurs à 1% ! Ces produits sont en fait de simples détergents blindés de produits chimiques enrichis en conservateurs et colorants dont la formule est extra irritante. Le parabène qui a été banni des formules, et personne ne s’en plaint. Mais l’absurdité c’est que le parabène a été remplacé par un autre conservateur encore plus nocif. La méthylisothiazolinone ou methylchloroisothiazolinone dont on sait scientifiquement qu’ils sont très allergisants et cytotoxiques.

Extrait Wikipédia : En France, les résultats d’une étude du REVIDAL-GERDA (Réseau de Vigilance en Dermatologie Allergologie rattaché au Groupe d’Etude et de Recherche en Dermatologie Allergologie) ont montré qu’entre 2010 et 2012 la proportion de tests positifs à la méthylisothiazolinone a plus que triplé. Cette augmentation résulte probablement du remplacement de certains produits conservateurs (parabens, formaldéhyde, méthyldibromoglutaronitrile par ce produit. À la suite des différentes publications européennes, la méthylisothiazolinone a été déclarée « allergène de l’année 2013 » !

Conclusion : Courrez dans votre salle de bain et vérifier vos gels douche et shampoings pour les mettre à la poubelle. Réutilisez vos bons vieux savons ou fabriquez votre gel douche vous-même.


Pourquoi faire soi-même ses propres cosmétiques ?

Bonjour,

La première des raisons, car il y en plusieurs, est économique et non malheureusement comme on peut le voir sur les publicités notre beauté, notre santé ou notre bien-être. En effet les industriels exploitent des pseudos formules cosmétiques qui leur permettent de maîtriser abusivement leur marge pour absorber les coûts du marketing, des emballages toujours de plus en plus luxueux et les sur emballages…

Les industriels privilégient les matières premières à faible coût et ajoutent des ingrédients pour améliorer la texture, le confort au toucher ou l’odeur du cosmétique. Il s’agit souvent de produits de synthèse qui n’apportent aucun bienfait à votre santé (ni à l’environnement….).

Il suffit de faire un test pour s’apercevoir que le premier ingrédient mentionné dans la liste de la composition, est très souvent de l’eau ! Et l’actif principal généralement mis en avant sur l’emballage se trouve souvent à la fin de la liste à des doses minimes dans le produit fini. Est-ce raisonnable de dépenser le prix demandé par les industriels pour une si faible quantité d’actif dans un produit ?

La réponse est claire.

La publicité des marques de luxe veut nous faire croire que plus la crème est chère plus elle enlèvera les rides et les signes de l’âge.

La réalité est que les cosmétiques de qualité permettent simplement de protéger la peau, de la régénérer, de préserver sa souplesse. Ensuite, comme dans tout, certaines personnes sont plus avantagées par leur patrimoine génétique que d’autres.

En réalisant vos cosmétiques, vous sélectionnez les matières premières de qualité. D’ailleurs beaucoup s’utilisent pures (ex huiles ou beurres végétaux, macérâts, beurres, hydrolats) ce qui permet de juger au préalable de leur qualité à l’état pur.

Vous maîtrisez les dosages (plus concentrés que l’industrie) puisque uniquement la qualité et les bienfaits sont importants.

Avec un peu d’habitude (et nous sommes là pour vous aider) et au fil du temps vous vous apercevrez qu’avec très peu d’ingrédients vous pourrez vous fabriquer vos démaquillants, vos soins pour la peau et le visage, vos shampoings etc. à faible coût.



Comment diluer les huiles essentielles ?

 

Par voie orale :

Les huiles essentielles pures sont le plus souvent agressives pour les muqueuses buccales et digestives, on les mélange donc pour les avaler. Attention certaines huiles essentielles sont à proscrire par mode ingestion. Il convient de se renseigner sur les précautions d’emploi concernant chaque huile avant usage.

Nous vous conseillons d’utiliser un excipient le SOLUBOL NV, Préparation pour boissons aromatiques, support et émulsionnant pour les Huiles Essentielles. Produit d’origine végétale et sans conservateur.

Plus classiquement, vous pouvez également diluer :

·         avec un peu de miel :

·         ou en posant les gouttes sur un morceau de sucre

·         et aussi en les incorporant dans un peu de lait en poudre entier ou demi-écrémé très peu dilué : par exemple, 1 à 2 cuillerées à café de poudre de lait et 1 cuillerée à café d'eau ; les lipides du lait assurent une bonne dispersion de l'huile essentielle


En massage : mélangez simplement les HE avec de l'huile végétale (jamais d'huile animale).


Pour le Visage : Utilisez une huile de support telle que l'huile de rose musquée du Chili ou l'huile de d'avocat et ne dépassez jamais 3 gouttes d'HE pour 10 ml d'huile. Ou quelques gouttes dans votre crème visage neutre suivant les mêmes proportions.

Hydratation du corps: Mélangez les HE à un lait corporel neutre et sans parfum


Pour les Cheveux : mélangez les HE dans votre shampoing


Pour le Bain : Pour un bain de lait parfumé, Dans une tasse de lait en poudre, ajoutez les HE et diluez-le tout dans le bain.


Attention à ne pas mettre trop d’huiles essentielles, consulter la fiche technique et contacter un médecin en cas de doute sur l’utilisation.

Faites toujours un test sur un petit coin de peau avant toute utilisation par voie cutané, la réaction allergique ne se fait généralement pas attendre, et vous saurez si vous pouvez l’utiliser.


NB : Les huiles dermocaustiques doivent être diluées à un maximum de 20% d’huile essentielle dans 80% d’huile végétale, Attention : ce maximum peut être très réduit suivant la nature de l'HE. C’est d’ailleurs la dilution conseillée pour l’application de toute huile essentielle sur une peau hypersensible. 


La trousse d’huile essentielle pour l’été :

Comme chaque année, vous vous demandez quelles huiles essentielles emmener dans votre valise ?

Dans cet article nous vous indiquons les principales huiles et les applications.

 

Coup de soleil : Macérât huileux de calendula et lavande aspic

Appliquer le macérât de calendula après exposition au soleil. En cas de brûlure, associer le macérât avec 2 à 3 gouttes de lavande. A répéter 6 fois environ pour un apaisement durable et pour ne pas « peler » après quelques jours.

 

Pour entretenir et préparer votre peau au soleil, nous vous conseillons d’appliquer de l’huile de sésame sur tous le corps (léger filtre U.V.).

 

Insectes volants : Huile essentielle d’eucalyptus citronnée, citronnelle, lavande aspic.

En préventif et pour éloigner les moustiques en diffusion dans la chambre ou sur un mouchoir à proximité de l’oreiller.

En curatif, appliquer une goutte d’huile essentielle d’eucalyptus citronnée ou de lavande aspic, ces 2 HE sont bien tolérées sur une piqûre de moustique et atténuent fortement la rougeur et les démangeaisons éventuelles.

 

Douleurs musculaires : Huiles essentielles de Gaulthérie et lavandin. Huile végétales de millepertuis ou macadamia.

En randonnée ou au sport, les vacances sont hélas propices aux foulures ou aux courbatures… L’aromathérapie que vous connaissez apporte des solutions très satisfaisantes avec les huiles essentielles de gaulthérie et de lavandin par exemple… Ces huiles essentielles peuvent se masser diluées sur une zone douloureuse diluées dans une huile de massage concentrée pour une action assouplissante et apaisante rapide sur les articulations ou les muscles. Comptez alors environ 10 à 15 gouttes d’HE de gaulthérie et de lavandin (en tout) pour une cuillère à soupe d’huile végétale de millepertuis par exemple. Ou bien utilisez notre huile de massage « préparation et réparation musculaire ».

 

Jambes lourdes : Huile végétale de macadamia, Huiles essentielles de Cyprès et menthe poivrée.

En massage diluer les HE (5 gouttes de cyprès + 2 gouttes de menthe poivrée) dans une cuillère à soupe d’huile végétale de macadamia. Appliquer matin et soir en massage (en remontant vers le cœur). Ou bien utilisez notre huile de massage « jambes lourdes.

 

Digestion : Huiles essentielles de Menthe poivrée et basilic

2 gouttes de menthe poivrée sur ½ sucre ou mie de pain après le repas + 2 gouttes de basilic pur ou dilué sur le plexus solaire ou en massage sur le ventre.

 

Rappel des gestes d’urgence : Ciste, Hélichryse italienne et lavande.

1 Goutte de ciste pure sur une plaie même ouverte.

1 goutte de lavande pure sur une brûlure

1 goutte d’hélichryse italienne pure sur un hématome (bleu, bosse, choc)

 

Voilà avec ces quelques conseils vous pouvez partir tranquille et passez de bonnes vacances !